Sélectionner une page

Un rêve étrangement difficile à oublier!

Août 11, 2021

C’était au mois de juin ! Je fis un rêve dont je crois, qui m’a donné la clé de compréhension à mes cauchemars d’antan. Lorsque j’étais enfant, lorsque j’étais adolescente, et lorsque j’étais adulte je faisais parfois les mêmes rêves. Ou plutôt les mêmes cauchemars ! Sois des monstres qui me poursuivaient et dont je n’avais pas la force de me protéger. Du coup je me réveillais le cœur tout haletant en sueur puisque vous avez la sensation que quelqu’un vous compressait jusqu’à vous sentir comme étrangler et vous vous réveiller encore une fois toute haletante, en sueur et évidemment vous ne comprenez pas ce qui vous arrive !

Vous êtes angoissé et vous ne voulez plus rêver de cette manière quand la nuit descend, surtout, lorsque vous êtes une enfant. C’est d’ailleurs pour cette raison que lorsque j’étais au pensionnat, je détestais quand la nuit arrivait ! J’aurai aimé que les nuits n’existassent point et qu’il n’existassent bien entendu, que les jours ! Et quand vous devenez adulte et que les mêmes rêves vous pourchassent là, quand même, vous vous posez des questions ? Ce n’est pas normal et cela vous donne matière à réflexion.

Vous savez tout simplement que dans votre rêve il y avait des monstres qui vous voulaient du mal ou qui vous faisaient peur. C’est tout ! En tout cas j’avais peur et même j’avais honte de raconter tout ça à mes proches ou à mon entourage. Pourquoi ? Je ne savais pas. Suite aux enseignements de mon Maître Aset sur les créatures, cela avait ravivé en moi le souvenir de ces rêves qui m’avaient tant terrifié de peur ! Au fait ces créatures, ces êtres s’immisçaient dans mes rêves très effrontément !

Dans mon rêve de ce mois de juin 2017, j’étais dans mon salon avec le même décor que j’avais actuellement ! C’est vraiment comme si je n’étais pas dans un rêve et pourtant ! Une envi pour faire une petite sieste m’avait soudainement saisie ! Donc pendant la journée ! Je ne me suis pas fait prier et je me suis allongée sur le sofa, les pieds surélevés, les mains croisés et posés sur mon ventre. Je faisais une petite sieste dans cette position et je m’endormais dans mon rêve ! Je sentis tout d’un coup comme un poids lourd sur mon corps m’empêchant de me débattre. Une sensation désagréable qui m’étouffais ! Vous ne pouvez même pas crier ni non plus vous débattre avec ce « truc ». Votre corps est flasque, vous n’avez pas le contrôle et je sentais que je vais perdre voire mourir. Toutes les prières, « Notre Père…Je vous salue Marie… Jésus Marie Joseph… évoqué en cet instant ne produisaient aucun effet et d’ailleurs ca s’est empiré!

Les papillons Photo pixabay. Merci

Il m’a semblé que cette fois, c’était pire que les autres fois ! Avant je me réveillais tout de suite, la peur dans le ventre! Je ne voyais jamais la fin de mon rêve et pour la première fois je sentais que, on allait me montrer la fin de mon rêve ! Une force incroyable me tirait vers le bas m’entrainant encore vers le bas et dans les profondes abyssales. Je me battais malgré moi de toutes mes forces, la prière avait redoublée ! Je criais de toute mes force « au secours mon Dieu je vais mourir ». Au secours ! Aucune aide n’était venue de nulle part que dans mon intérieur. J’ai cru à ce moment-là ou personne n’était venu m’aider même en récitant des prières que j’allais y passer et mourir pour de vrai !

Et lorsque j’ai constaté que je ne pouvais rien faire contre cette puissante force, je me suis laissé faire, et j’ai lâché prise ! En faisant le geste du « lâcher prise » j’ai eu le sentiment que j’étais morte et je me retrouvais vers le bas toujours dans mon rêve. Il s’était alors passé quelque chose d’inoubliable ! De l’abime ou j’étais, un éclair lumineux à traverser du bas vers le haut, le centre de mon corps inerte et en même temps je me suis vue voler comme l’éclair du bas vers le haut et sortir au-dessus de ma tête et avais pris la forme d’une nuée grise. Une libération tellement agréable suite à l’expérience du lâcher prise dans mon rêve. Très étrange vraiment très étrange ce sentiment qu’était « le lâcher prise » dans ce rêve si désagréablement étrange.

Et lorsque je m’étais réveillé pour de vrai de mon rêve, j’étais allongée dans ma chambre dans la nuit noire. Je n’haletais pas et je n’avais même plus peur ! Comme si je devais passer par cet expérience pour comprendre que tout cela faisait partie de moi. Qu’il ne fallait pas avoir peur mais de faire face à ces propres peur que l’on avait fabriqué pour mieux nous perdre encore plus dans nos rêves. Cela grâce aux enseignements et je le cite ici de LA AVATARA OSIIRIS.

Permettez-moi de terminer cet article en vous partageant cette étrange libération agréable, ressentie, suite à l’expérience du « Lâcher prise » dans mon rêve. En quelques lignes « le lâcher prise » ne consiste en aucun cas des situations d’acceptations de ses limites, de les contrôler, ou des questions d’acceptations de ses faiblesses. C’est un des sentiments les plus puissants ! C’est un sentiment profond de solitude et de profonde plénitude. Même dans la nuit noire !  ! C’est comme si vous êtes tout et vous n’êtes rien. Vous vous abandonnez totalement à Lui ce « schème du lâcher prise » sans le chercher, il vient à vous et alors vous devenez cela même ! C’est-à-dire La FOI !

Merci de m’avoir lu!

Les papillons photo pixabay. Merci

Valentine 2019